Les témoignages

Merci aux clowns

Jacinte

Venant de faire un stage à l'hôpital des enfants de Pellegrin en tant qu'éducatrice de jeunes enfants, j'ai découvert votre association, et j'ai même collaboré avec certains de vos professionnels. Faute de pouvoir faire un don comme mon statut d'étudiante ne me le permet pas, je voulais juste envoyer un petit mail d'encouragement à toute l'équipe ! En effet je trouve votre métier passionnant, et très bénéfique pour les enfants que j'accompagnais quotidiennement. Votre présence sur ce stage qui était un peu difficile pour moi m'a également était bénéfique à moi même, je vous attendais avec impatience le lundi!! Un petit bonjour à tous, Bigoudi, Griotte... Bonne continuation!
Cordialement, Jacinthe
(stagiaire éducatrice de jeunes enfants)


Linotte

Linotte

Aujourd’hui, nous avons enfermé un papa dans un placard. Nous avons fait chanter une infirmière dans un micro/pompe à ballon, on s’est excusé auprès d’une télévision qu’on avait bousculé, on s’est pris la température sous le bras à l’aide d’une mallette, il y a aussi un petit garçon qui nous a enlevé un poisson coincé dans la gorge et un autre qui nous a appris que le tracteur jaune en face de la fenêtre était en fait bleu, on s’est aussi réfugié dans une chambre comme Straski et Hutch parce qu’on était poursuivi par des gens, on a proposé à un papa de faire pleurer sa fille parce qu’elle n’avait pas le droit de rire suite à son opération, on a volé un porte bébé et on a accusé une maman, on a donné à manger à une poubelle qui n’avait pas eu son quatre heures, on a bu l’eau des toilettes et ça nous a fait roter des bulles de savon, on a pris au piège une souris qui bougeait sous les draps d’un enfant (même que c’était ses pieds) à l’aide d’un radio cassette et on a trinqué avec des mamans en l’honneur de Brad Pitt dans des verres de dînette qu’on y mettait ce qu’on voulait dedans, y avait qu’à demander au petit garçon qui était notre serveur volontaire, on a du aussi rire à gorge déployée mais sans le son pour ne pas réveiller le bébé qui dormait dans la chambre d’à côté et accepter volontiers de se faire envoyer balader par un enfant en colère.


Merci

Dr Brigitte LLANAS-RIGAUD, Néphrologue pédiatrique CHU Bordeaux

Des instants suspendus d’humanité, où la réalité se mélange aux rêves, aux rires, à la dérision… Merci aux clowns stéthoscopes.


Remerciement d'une patiente

Manon, 15 ans

Bonjour,
J'ai été hospitalisée à plusieurs reprises à l’hôpital des enfants et même si je suis un peu "grande", j'ai vraiment apprécié votre présence. Vous avez su me redonner le sourire même dans les moments où je pleurais, on a fait des sketchs, on a parlé, on a joué en salle de jeux avec les plus petits. J'ai encore le nez de clown que vous m'avez donné. C'est vraiment bien que vous veniez à l’hôpital, les enfants en ont besoin. C'est vraiment pas facile d'être hospitalisé, surtout pour les enfants dont les parents viennent rarement. C'est dommage que vous ne passiez pas en réa pneumo à Haut l'Eveque, ça aurait été cool mais c'est vrai que la bas c'est plus des adultes.
Les gens sont contents que vous passiez mais ils ne pensent pas forcement à vous remercier. Moi je tenais à le faire parce que c'est important d'avoir le ressenti des patients.
Bisous à toute l'équipe, je pense que je ne vous reverrai pas tout de suite car je vais mieux et j'espère que ça va durer !
Bonne continuation
Manon


Demain, nous rentrons à la maison...

La maman de théo, 3 ans et demi

« Demain nous rentrons à la maison après 4 semaines d’hospitalisation.
Au milieu des hauts et des bas, Théo attendait impatient le jeudi l’arrivée des clowns :
Des bulles de savon à la saucisse, à la fraise, au chocolat, au « bissteack », un doudou dragon vert volant, un nounours qui a trop mangé et qui a vite besoin d’une couche, un superbe match aux ballons de couleurs orange et vert, des rires, plein de bonheur pour Théo.
Merci à Boulette, Petrouchka, Magnolia, Bitonio pour leur talent, pour la joie et l’émotion qu’ils nous ont offert.