Le Bal

Performance imperformante à plus ou moins 10 clowns et 1Dj

L'histoire ? Des clowns viennent à un bal…
Pour y aller ils s'apprêtent, se préparent. Le bal est un lieu de rencontre, on y vient danser ou pas. On vacille, on chancelle, on se balance, on s'en balance, on flâne, on regarde, on se laisse regarder, on attend, on écoute, on mange, on trinque, on boit, on touche, on se retouche, on caresse, bref, au bal on emballe.

Le Bal est éphémère
Il donne à voir des clowns dans tous leurs états d'être, dans leur intimité d'être au monde. Il s'agit d'une écriture instantanée, avec de véritables improvisations pour de vrai, où l'aléatoire, le hasard, le vivant sont donnés à voir. C’est une forme qui répond au hasard de vivre. On ne sait pas ce que l’on cherche, mais on sait que l’on peut trouver.

Le Bal, poésie en acte
Faire le choix d'une performance à plus ou moins 10 clowns est un acte de résistance poétique, au sein d'un monde où prime la compétition, la rentabilité, l'efficacité.

Être clown est une pratique de soi, un savoir-faire de savoir être. Ce savoir « fêtre » n'est pas capitalisable. Ce savoir-être est remis en jeu à chaque instant.
C'est une praxie, une façon concrète d'aborder une philosophie. Une philosophie agissante, une poésie en acte. Ces clowns sont des célébrants sans raison ; le but est ici, tout de suite, le but n'est pas ailleurs; le clown est le but.

Le clown n'est pas un acte d'interprète. Même s'il est accompagné, entouré et conseillé, au bout du compte, son acte est absolument personnel et authentique.

La relation au monde et la relation à l'autre, tout est à inventer à écrire dans l'instant. C'est en cela qu'il n'y a pas de méthode mais des outils, que c'est un acte solitaire, un poème écrit dans la chair.
Ces clowns viennent à notre rencontre, et c'est à l'endroit de la rencontre, à l'endroit de l'impact, que l'on peut parler d’œuvre du clown. L’œuvre de ces clowns, c'est l'impact du clown sur nous. Alertes, vigilants à chaque situation et à ses nuances, ils répondent à la situation selon le moment et non pas selon des réponses toutes faites données par d'autres. Ils nous enseignent le moment, la liberté du moment et la responsabilité du moment. Une chose peut être juste en cet instant et se révéler fausse l'instant d'après.


Ainsi naquit le bal…
Le Bal des clowns avant de sortir au monde, a d’abord été (et demeure encore) un véritable outil de travail, d’exploration et de recherche pour le jeu des comédiens.

Le bal, c’est un espace de travail autour de la dynamique de création, sur l’état de liberté d’être et de faire, l’espace , le présent, le plaisir, la prise de risque, le lâcher prise, l’ivresse du jeu, la contrainte et la liberté et aussi la transformation pour l’acteur de l’état de personne à celui de clown.


Durée : Environ 1h
Tout public

Espace scénique en extérieur ou intérieur
Un cercle d’environ 9 m de diamètre adaptable
Le public est autour
Décors : Plus ou moins 10 chaises ou fauteuils ou canapés
Table de régie avec accès prise 220 v
Accessoires : Oui, des fois beaucoup, des fois moins…des confettis, des bananes...

Contact :
Caroline Lemignard
caroline.lemignard@gmail.com / 06 62 27 49 60


Document à télécharger :

Dossier Le Bal des Clowns Stéthoscopes_juillet2017